Euro 2024 : l’équipe type des absents

Bien qu’ils se soient illustrés cette saison, ces joueurs n’ont pourtant pas été convoqués pour l’Euro 2024. Revue d'effectif.

Thibaut Courtois, la mauvaise blague belge

Sa non-convocation à l’Euro 2024 a été perçue comme un tremblement de terre au plat pays, où son rôle de cadre paraissait pourtant indétrônable. Récemment remis d’une grave blessure au genou, le portier a retrouvé le bout du tunnel le temps d’une finale de Ligue des champions. Une belle remise en jambes, mais pas suffisante pour le sélectionneurDomenico Tedesco.

Mats Hummels, Julian Brandt et Emre Can, pas dans l’équation

Tous les trois étaient en fâcheuse posture lors des derniers revers allemands. Concernant Hummels qui traîne ses 35 balais en défense, il a été poussé à la sortie par le technicien Julian Nagelsmann, qui tranche sur le vif pour construire un nouveau collectif.Le sélectionneur semble intransigeant pour délivrer laMannschaftde cette période de crise. Pour Brandt métamorphosé en club dans son rôle de catalyseur, l’avenir allemand semble s’écrire en pointillé, tout comme Emre Can.

Fikayo Tomori jaune, Ben White voit gris

Pleinement épanoui du côté de la Lombardie, le chouchou de San Siro est arrivé à un point de non-retour avec l’entraîneur Gareth Southgate, qui ne l’a convoqué qu’à quatre reprises depuis le début de son mandat. Désormais devancé dans la hiérarchie de l’arrière-garde du Royaume, le joueur est cantonné à un rôle d’éternel suppléant. Un scénario similaire pour le latéral Ben White.

Mason Mount voit rouge

Au rang de flop, Mason Mount est convoqué au pied levé. En début de saison, son arrivée en grandes pompes à United, faisait naître de douces promesses. Il faut dire que le milieu est un joueur cadre des Three Lions, qui a activement pris part aux dernières campagnes internationales. Mais son premier exercice sous le maillot Red Devil a été plus que scabreux. Entre blessures et prestations indigestes, l’ancien Blue semblait perdu sur le rectangle vert. Pire, il n’a pas gagné la confiance de son entraîneur Ten Hag. À 25 ans, il a tout pour revenir au premier plan et estomper les doutes. 

Raheem Sterling, le mauvais côté de la pièce

Difficile de se distinguer au sein d’un Chelsea en fâcheuse posture, et pourtant le feu follet de 29 ans est parvenu à compiler 8 buts et 4 offrandes. Mais il ne sera pas du voyage à l’Euro. Il fait face à la concurrence accrue dont dispose l’Angleterreen attaque.

Marcus Rashford, le red lion

Largué dans le marasme qui a animé toute la saison mancunienne, l’ailier gaucher de 26 ans peut malgré tout allumer l’étincelle lors des grandes échéances. Sa performance majuscule en finale de FA Cup face aux Skyblues, démontre une fois de plus qu’il a du talent dans les jambes. Le train blanc et rouge repassera, c’est certain. 

“J’ai l’impression que d’autres ont fait une meilleure saison “Le sélectionneur Gary Southgate

Alexandre Lacazette, une forme olympique

Auteur de 19 buts en Ligue 1, l’artificier a été le grand artisan de lafolle remontée de Lyonen championnat. Buteur accompli, son sens du jeu et sa polyvalence auraient pu être précieux aux Bleus. Convoqué par Thierry Henry pour les Jeux olympiques, il va apporter son expérience à une jeune escouade.

En bref

Jeux – Double Pas : les 7 différences de Kylian Mbappé

Seriez-vous capable de trouver les différences entre les deux images de Kylian Mbappé...

Coupe du monde 2022 : l’attaque du Brésil

Le Brésil débarque au Qatar avec l'étiquette de grand favori. En attaque, les Auriverdes ont toutes les qualités pour...

Jeux – Double Pas : les vainqueurs du Ballon d’Or depuis 1990

Régulièrement, Double Pas vous propose des jeux. Aujourd'hui, on s'intéresse aux vainqueurs du Ballon d'Or depuis 1990...