Chelsea et le mercato : des dépenses à contresens

Grâce à des moyens financiers considérables injectés depuis vingt ans, Chelsea a bâti des effectifs impressionnants, lui permettant de décrocher de nombreux sacres. Récemment, les Blues ont toutefois multiplié les recrutements onéreux de manière inconsidérée, sans parvenir à obtenir des satisfactions. Une fâcheuse habitude, qui risque de contrarier les ambitions du club.

Enzo Fernández, l’énième coup de maître de Benfica

Encore une pépite du Benfica Lisbonne vendue au prix fort. Après six mois de haute facture avec les Aigles, l’Argentin de 22 ans a posé ses crampons à Chelsea lors du dernier mercato hivernal. Pour la modique somme de 121 millions d’euros, il est la recrue la plus onéreuse de l’histoire Chelsea. Meilleur jeune de la Coupe du monde 2022, il n’a pas pu empêcher les Blues d’être englué dans le milieu de tableau.

Romelu Lukaku, le coup de Blues

Chelsea a acquis en 2011 le prometteur Lukaku, mais celui-ci a multiplié les prêts pour s’endurcir. Le natif d’Anvers se révèle très vite et trouve définitivement un point de chute à Everton. En 2017, il entre dans une nouvelle dimension, en rejoignant Manchester United pour près de 85 millions d’euros. Statistiquement, il pèse sur les défenses adverses, mais il lui manque ce supplément d’âme, pour en faire un joueur de classe mondiale. Il pose ensuite son physique de golgoth en Lombardie, où il contribue à la conquête du Scudetto avec l’Inter. Sur un coup de folie, les Blues se l’arrachent en 2021, en posant 113 millions d’euros sur la table. Entre blessures et tensions avec ses entraîneurs respectifs, il traîne son spleen sur le banc londonien. Après un prêt assez convaincant avec les Nerazzurri, le Diable rouge cherche une porte de sortie. Mais ses émoluments freinent toute issue pour les deux parties.

Wesley Fofana n’a pas encore répondu aux attentes

Contraint de vendre Chelsea à la suite des premières offensives russes en Ukraine, l’oligarque Roman Abramovitch a transmis les clefs du camion à Todd Boehly. Nourri par de grandes ambitions, l’investisseur américain a depuis frappé fort, en multipliant les recrues pour des montants records. Certaines n’ont pas répondu aux attentes, comme le défenseur français Wesley Fofana, sujet à des blessures récurrentes. Au sein d’un effectif pléthorique à son poste, son retour sur le terrain s’annonce compliqué.

Kai Havertz, entre les gouttes

Alternant les performances de haut volée et le moins bon, Kai Havertz est un attaquant hybride pouvant basculer le scénario d’une rencontre, comme en témoign la finale de la Ligue des champions de 2011. Annoncé comme une star, l’artificier allemand n’a jamais endossé le rôle de leader. Doté cependant d’une belle débauche d’énergie, il a récemment rejoint Arsenal. Un joueur qui peut exploser à tout moment.

Kepa, nombreuses zones de turbulences

En 2018, lorsque Chelsea le signe pour 80 millions d’euros, l’opération prête à l’interrogation. Longiligne, complet ballon en main et ayant une bonne mobilité, le jeune Kepa arrive à Londres avec le profil du gardien moderne. Mais passé de Bilbao aux Blues, la marche semble trop haute pour le Basque, qui multiplie les déconvenues sur la ligne de but. Friable mentalement, le portier manque de régularité pour contenir les attaques adverses. Plus en odeur de sainteté, il est relégué sur le banc au profit d’Édouard Mendy, l’Espagnol est l’une des plus grosses déceptions du club. Il a depuis regagné sa place de titulaire. Affaire à suivre.

Mudryk, l’Ukraine dans le cœur

Annoncé avec insistance du côté d’Arsenal, l’espoir ukrainien a dans les derniers instants des négociations cédé aux sirènes de Chelsea. Au cœur du jeu, il n’a pu empêcher les nombreuses débâcles, qui ont secoué la dernière saison de Chelsea.

Alvaro Morata, interrogation et déception

Malgré un talent certain, le Madrilène n’a pas marqué les esprits avec le maillot bleu. Chelsea avait pourtant placé en lui beaucoup d’espoirs, en lui offrant un contrat de cinq ans. L’idylle n’a duré que deux saisons.

Marc Cucurella, un montant bien trop conséquent   

Après s’être illustré dans le système de l’entraîneur Graham Potter à Brighton, le latéral chevelu rend désormais service sur les bords de la Tamise. Le montant du transfert est beaucoup trop élevé par rapport à sa valeur marchande du moment. Moralité, Chelsea dépense sans compter. 

Christian Pulisic, au pays de l’Oncle Sam

Après s’être révélé au Borussia Dortmund, Christian Pulisic a rendu de beaux services à Chelsea. Le montant de son transfert semble abusif. Le leader de la sélection américaine vient de rejoindre le Milan AC pour 20 millions d’euros. Sa valeur a baissé, mais il a encore tout à prouver à 24 ans.

Nkunku, un Bleu chez les Blues

L’opération financière était ficelée depuis de nombreuses semaines. L’ancien parisien à la trajectoire ascendante, débarque à Londres avec le statut de crack. Privé de coupe d’Europe, Chelsea compte cette saison sur lui, pour sortir de la crise un club. Le dernier recrutement intelligent d’envergure des dirigeants et il s’avère judicieux. 

En bref

Podcast – Double Pas : l’Aubagne FC retrouve ses supporters

Reportage au stade de l'Aubagne FC. Le club y retrouve ses supporters, à l'occasion un match de football de Coupe de France. Une rencontre qui dépasse bien plus que le cadre sportif...

Citation du jour : la légende Johan Cruyff

Joueur offensif au triple Ballon d’Or, Johan Cruyff est un adepte du beau jeu. Finaliste de la Coupe du monde 1974...

L’arbitre Stéphanie Frappart au sifflet en Ligue des Champions

Ce soir, l’arbitre française Stéphanie Frappart va devenir la première femme à diriger un match de Ligue des Champions masculine...